Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


La Poste : les villages refusent de se mettre au pli

Publié par loulou sur 4 Juin 2014, 19:53pm

Catégories : #art

La Poste : les villages refusent de se mettre au pli

Les élus des trois communes, ici devant le bureau d'Oursbelille, vont organiser une votation citoyenne, le 7 juin, pour défendre leurs bureaux de poste respectifs./Photo Joël Boyé.

Les élus des communes d'Oursbelille, Bazet et Ibos protestent contre les aménagements d'horaires d'ouverture de leur bureau de poste qui va conduire, inévitablement, à une baisse de la fréquentation.

«Les dirigeants de La Poste ne veulent plus du service public qu'on a connu. Ils sont là pour faire de l'argent. Nous voulons combattre ça.» Voilà pourquoi les élus des communes d'Oursbelille, Bazet et Ibos ont fait front commun pour défendre leur bureau de poste menacé par un réaménagement de leurs horaires d'ouverture.

À Oursbelille, le maire Henri Fatta, dont le conseil municipal a voté une délibération en ce sens, est catégorique : «Nous tenons très fortement à notre bureau et nous avons tout fait pour le pérenniser. Nous avons toujours répondu aux demandes de La Poste». Il y a trois ans, l'établissement avait déjà subi une coupe franche dans ses horaires d'ouverture, passant de 32 heures à 18, entraînant une baisse logique du trafic de 13 % en trois ans. «Ce sont les responsables de La Poste qui ont organisé cette diminution et qui s'appuient là-dessus pour justifier la réorganisation. Alors que le public s'était habitué à l'ouverture tous les matins, on veut rassembler ces 18 heures du mardi au jeudi, en supprimant les ouvertures les lundis, vendredis et samedis, c'est-à-dire les jours où les usagers peuvent utiliser le plus facilement ces services publics. C'est l'avant-dernière étape avant la mort du bureau de poste. C'est lamentable d'en arriver à une telle casse du service public.»

Cette nouvelle organisation doit être mise en place dès le 1er juillet prochain, malgré l'opposition des conseils municipaux, à Oursbelille, mais aussi à Bazet et Ibos. Dans ces deux autres villages, le bureau de poste va désormais être fermé le samedi matin. «Sans compter les fermetures impromptues et non programmée, sans information ni justification, du fait du manque de personnel, appuie Jean Buron, le maire de Bazet. Il suffit d'aller à la poste le samedi pour se rendre compte que ces horaires sont adaptés et adoptés par les habitants de Bazet et des villages alentours.» à Ibos, un comité de défense de La Poste a vu le jour et a recueilli 1.300 signatures en témoignage de l'attachement des usagers pour leur bureau. «On veut fermer le samedi alors que nous sommes en croissance démographique et commerciale. On devrait être davantage sur un élargissement des horaires d'ouverture que sur une baisse. C'est simple, quelle que soit l'heure, on n'est jamais seul au bureau de poste», plaide Serge Almendro, le premier adjoint iboscéen. «Nous avions fait un sondage, en mars, où les 188 usagers contactés s'étaient tous opposés à la fermeture le samedi, détaille Philippe Barrière, le président du comité de défense. C'est le bureau le mieux noté. C'est une décision anachronique et qui va à l'encontre du trafic et de l'évolution démographique actuelle et à venir.» Dans un courrier, les responsables de La Poste recensent 8 points de contacts sur la zone de Tarbes-Pradeau, avec «des horaires disparates et non-adoptés aux modes de consommation». «En fait, il s'agit de transférer l'activité humaine vers l'informatique et les grands centres urbains», regrettant les élus.

http://www.ladepeche.fr/article/2014/06/04/1893532-la-poste-les-villages-refusent-de-se-mettre-au-pli.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents