Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Gel des retraites complémentaires : combien allez-vous réellement perdre ?

Publié par loulou sur 12 Mars 2015, 22:23pm

Catégories : #retraites

Gel des retraites complémentaires : combien allez-vous réellement perdre ?

0 % : ce sera le taux de revalorisation des pensions Agirc et Arrco au 1er avril. Le gel vient tout juste d'être confirmé lors d'une réunion du conseil d'administration de l'Arrco. Le vote à l'Agirc avait déjà eu lieu mercredi. Cette décision n'est pas une surprise : nous vous l'annoncions lundi, elle est la conséquence d'un accord signé il y a deux ans par les partenaires sociaux et de la très faible inflation anticipée pour 2015.

Souvenez-vous, syndicats et patronat s'étaient entendus en mars 2013 pour appliquer aux 1er avril 2014 et 2015 un taux de revalorisation d'un point inférieur à l'inflation, sans pouvoir être négatif. Or, l'inflation prévue pour cette année (celle inscrite dans le Budget 2015) s'élève à 0,9 % seulement...

NB : L'Agirc et l'Arrco sont les régimes de retraite complémentaire des salariés du privé. Les ex-cadres touchent une pension Agirc et une pension Arrco, les autres touchent simplement une pension Arrco. Rappelons que ces deux régimes sont cogérés de manière paritaire : ce sont les syndicats et le patronat qui prennent les décisions.

Une perte de pouvoir d'achat peut-être nulle

Ce que ce gel va vous coûter ? Si l'inflation 2015 s'avère conforme aux prévisions inscrites par le gouvernement dans le Budget 2015, soit 0,9 %, la perte de pouvoir d'achat s'élèvera chaque mois à :

- 2,70 € pour un ex-salarié non-cadre touchant une complémentaire Arrco de 300 € par mois ;

- 4,50 € pour un ex-salarié non cadre avec 500 € de complémentaire Arrco ;

- 9 € pour un ex-cadre avec 1000 € de complémentaire totale (Agirc + Arrco) ;

- 13,50 € pour un ex-cadre avec 1500 € de complémentaire totale.

[NB : La complémentaire représente généralement 25 à 50 % de la pension totale des ex-salariés du privé, mais cette part dépasse parfois largement les 50 % pour les cadres supérieurs.]

Mais l'inflation risque d'être, en 2015, inférieure au 0,9 % estimé il y a plusieurs mois. Début mars, le ministre des Finances Michel Sapin a revu à la baisse sa prévision, évoquant la possibilité d'une inflation à 0 % pour cette année. Si cela se confirme, votre pouvoir d'achat ne serait pas affecté par le gel de vos pensions complémentaires.

Rappelons que les retraites à Agirc et Arrco ont déjà été gelées l'an dernier et qu'il n'est pas du tout assuré que les revalorisations annuelles reprennent en 2016. Les partenaires sociaux négocient en effet actuellement un nouvel accord avec pour objectif un retour à l'équilibre des deux régimes. De nouvelles mesures d'économies vont donc être décidées et il est probable que soit actée une nouvelle désindexation, voire un gel, pour les années à venir. Plus dé détails sur ces négociations ici.

Et les autres pensions ?

Les pensions de base ne seront pas non plus revalorisées au 1er avril. La date d'indexation annuelle a été reculée au 1er octobre par la dernière réforme des retraites et cela concerne tous les régimes de base (hors avocats).

Pour les autres régimes de retraite complémentaire, la date n'est pas fixée non plus au 1er avril. C'est le 1er octobre au RSI, pour les artisans et commerçants, à l'Ircantec, pour les agents non titulaires de la Fonction publique, et à la Cavamac, pour les agents d'assurance. Le 1er janvier pour les autres libéraux ainsi que pour les fonctionnaires touchant une retraite additionnelle de la RAFP. Et en fin d'année pour les agriculteurs (MSA).

Minimum vieillesse et prime de 40 €

Notez que la revalorisation annuelle du "minimum vieillesse", rebaptisé Aspa (Allocation de solidarité aux personnes âgées) demeure fixée au 1er avril. Le taux pour 2015 n'a pas encore été dévoilé par le gouvernement mais il est probable qu'il soit faible, voire nul, vu la quasi absence d'inflation anticipée pour cette année.

NB : La revalorisation de l'Aspa dépend du taux d'inflation prévu pour l'année en cours (prévision actualisée fin mars par une commission d'experts), auquel on applique un correctif si l'inflation avait été surévaluée ou sous-évaluée l'année précédente. Exceptionnellement en 2014, l'Aspa avait été revalorisée deux fois, en avril et en octobre.

Rappelons enfin que pour compenser le gel des pensions de base d'octobre 2014, lié lui aussi à la faible inflation, le gouvernement avait annoncé le versement d'une prime de 40 € aux retraités modestes. C'est dans les jours qui viennent que celui-ci devrait avoir lieu. Pour les ex-salariés du privé, il est prévu aux alentours du 20 mars, nous a confirmé le régime général. Qui est concerné ? Réponse ici.


En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/retraite/gel-des-retraites-complementaires-combien-allez-vous-reellement-perdre_1660722.html#iwHSCPtwbq4prjhk.99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents