Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


La Poste veut installer ses bureaux dans les supermarchés

Publié par loulou sur 7 Avril 2015, 09:16am

Catégories : #Articles de presse

La Poste veut installer ses bureaux dans les supermarchés

L'entreprise publique, qui souhaite moderniser son réseau, envisagerait la fermeture de 7000 bureaux dans les zones urbaines pour les installer dans des lieux de passage aux horaires élargis, affirme le Parisien.

Aller chercher sa lettre recommandée en même temps que ses œufs, yaourts et autres courses. C'est ce que permettra bientôt La Poste à sa clientèle des zones urbaines. Selon le Parisience mardi, l'entreprise publique prévoit de supprimer d'ici 2020 près de 7000 bureaux dans les villes moyennes et grandes afin de les remplacer par des relais installés, par exemple, dans des supermarchés. Sont concernées des villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux.

Selon ce modèle, les services postaux de base (affranchissement du courrier, retrait de lettre recommandées…) pourront être effectués par le personnel du supermarché avec comme avantage pour les clients des horaires élargis, calés sur ceux du magasin. Les services bancaires ne seront en revanche pas assurés, obligeant ces derniers à se rendre au bureau de poste traditionnel le plus proche. Cette mue a déjà été effectuée dans les zones rurales. Elle s'est traduite par la disparition de 7000 bureaux de poste en dix ans. Selon le Parisien, elle est actuellement testée dans plusieurs villes comme Reims et Paris.

Des économies de 500 millions dans le viseur

L'idée avait déjà été évoquée par le groupe l'an dernier. Ce dernier évoquait alors «les évolutions des villes, des modes de vie et la révolution numérique (qui) modifient les relations entre les clients et les services de proximité». Mais jusqu'ici, aucun objectif chiffré de transformation de bureau en point relais n'avait été évoqué. Si les 7000 bureaux supprimés son confirmés, ils correspondraient presque exactement aux objectifs de modernisation fixés par la Cour des Comptes. En 2010, cette dernière préconisait de ramener à environ 3000 le nombre de points de vente contre 9692 aujourd'hui. La Poste bénéficie dans tous les cas d'une importante marge de manœuvre dans les zones urbaines où 85% des habitants se situent à moins de 500 mètres d'un bureau de poste (96% à Paris) alors que la loi oblige une présence de la Poste à moins de 5 km.

Confrontée à l'obligation légale de maintenir ses 17.000 points de contacts dans toute la France, la Poste joue donc la carte de la modernisation de son réseau. «Réinventer sa présence urbaine», selon les propos tenus l'an dernier par le PDG du groupe, Philippe Wahl, lui permettrait des économies de 500 millions d'euros au cours des prochaines années.

Crainte de suppressions d'emplois

Confrontée au déclin de son métier traditionnel d'acheminement du courrier, la Poste cherche par tous les moyens à métamorphoser son activité. Le groupe souhaite ainsi se concentrer sur le développement de La Banque Postale. Ses 90.000 facteurs expérimentent quant à eux de nouveaux services de proximité: livraison de courses, visites de personnes âgées, transport des médicaments, photographies pour les assureurs, collecte de papier en vue de son recyclage…Avec la loi Macron, les postiers pourront également faire passer le permis de conduire. Ces bouleversements sont dictés par la chute de 17,7% à 513 millions d'euros du bénéfice net l'an dernier, malgré l'apport positif du CICE. Mais ils inquiètent les syndicats qui redoutent la fin de la mission de service public de la Poste et des suppressions d'emplois. Les effectifs de la Poste sont déjà passés de 323.000 en 2001 à 243.000 aujourd'hui.

http://www.lefigaro.fr/societes/2015/04/07/20005-20150407ARTFIG00057-la-poste-veut-installer-ses-bureaux-dans-les-supermarches.php

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents