Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Saint-Etienne-du-Rouvray : les facteurs en grève

Publié par loulou sur 16 Avril 2015, 14:33pm

Catégories : #Grève à La Poste

Saint-Etienne-du-Rouvray : les facteurs en grève

Les facteurs stéphanais étaient en grève, hier mardi. « Les intérimaires ont assuré la distribution du courrier, rassurent les titulaires. Pas question de les mettre en danger. On se bat pour nos conditions de travail qui vont devenir encore plus infernales avec le déménagement de notre bureau au Madrillet. »

Cette journée d’action (ils avaient déposé le préavis il y a dix jours), ils pensaient la mettre à profit pour remettre à la direction régionale, boulevard de la Marne, à Rouen, leur pétition qui a recueilli 2 330 signatures (lire nos précédentes éditions). « On doit ça aux Stéphanais qui réclament un maintien du service public du courrier. »

Stratégie d’usure

Le groupe, épaulé par Catherine Houel, secrétaire générale CGT de la FATP (fédération départementale des activités postales et de télécommunication) n’a pas trouvé porte close, hier. Mais l’interlocuteur espéré, le directeur régional du courrier, était absent. Tout comme le directeur du courrier du secteur, certes rencontré la veille, mais ce mardi en réunion plénière pour une autre réorganisation de bureaux. Résultat : les facteurs ont accepté qu’on leur fixe un nouveau rendez-vous. Amer, l’un d’eux analyse : «C’est comme un refus de discuter, notre parole n’est pas prise en compte. »

Une collègue embraye : « Jamais ils ne viendront voir comment on travaille. On veut nous mettre dans des locaux bruyants et cela va entraîner des déplacements supplémentaires. La Poste qui dit vouloir limiter son empreinte carbone met encore plus de monde sur la route en nous délocalisant. »

Depuis qu’ils ont tiré la sonnette d’alarme, rien n’a bougé même si la direction affirme qu’il y a concertation. « Le déménagement prévu le 22 avril suit son cours. Mais les cadences vont empirer et on ne va pas tenir le coup. Au final, c’est une mauvaise opération pour La Poste qui va coûter cher socialement si on craque. La tournée, qu’elle fasse 30 ou 50 km, ils n’en tiennent pas compte. Leur seul argument c’est la baisse du trafic courrier », confie, usé, un des anciens de ce groupe très soudé. Pour lui, la situation a tout « d’un vrai faux dialogue social ». Une stratégie d’usure, c’est sûr.

SOPHIE BOGATAY

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/2964844/les-facteurs-devant-la-porte#.VS-sI_msVmM

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents