Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Arbitrage Tapie: le patron d'Orange Stéphane Richard encore mis en examen

Publié par loulou sur 27 Mai 2015, 09:59am

Catégories : #juridique

Arbitrage Tapie: le patron d'Orange Stéphane Richard encore mis en examen

Stéphane Richard, l'ex-directeur du cabinet de Christine Lagarde, aujourd'hui PDG d'Orange, vient d'être mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics par une personne privée.

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a de nouveau été mis en examen ce jeudi dans l'enquête sur l'arbitrage Tapie, pour son rôle en tant qu'ex-directeur de cabinet de l'ancienne ministre de l'Économie Christine Lagarde, a appris l'AFP de sources concordantes. Il l'était déjà pour escroquerie en bande organisée depuis 2013, comme cinq autres protagonistes, dont Bernard Tapie.

Double mise en examen pour quatre prévenus

Stéphane Richard a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics par une personne privée, en l'occurrence Bernard Tapie, ont précisé des sources proches du dossier et judiciaire. "Cette mise en examen supplétive est un non-événement. Elle ne change rien, n'apporte rien et ne modifie en rien la position de Stéphane Richard dans ce dossier. Il n'y a en effet aucun fait ni aucun élément nouveau à charge contre lui", a réagi dans un communiqué transmis à l'AFP l'avocat de Stéphane Richard, Me Jean-Étienne Giamarchi.

Jean-François Rocchi et Bernard Scemama, présidents à l'époque des faits du CDR et de l'EPFR, les entités chargées de solder l'héritage du Crédit lyonnais, se sont aussi vu notifier cette mise en examen supplémentaire pour complicité de détournement de fonds publics. Ce fut également le cas le 6 mai pour Bernard Tapie, mais ce dernier a été mis en examen comme auteur du délit, et non comme complice.

Les six mis en examen, dont l'avocat de Bernard Tapie, Me Maurice Lantourne et l'un des juges arbitres qui ont rendu la sentence, Pierre Estoup, sont soupçonnés d'avoir participé à un "simulacre" d'arbitrage pour accorder en juillet 2008 la somme de 403 millions d'euros à l'homme d'affaires, dont 45 au titre du préjudice moral, afin de solder son vieux litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas.


Read more at http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/arbitrage-tapie-nouvelle-mise-en-examen-pour-le-patron-d-orange-stephane-richard_1682080.html#5rxHqKzQJ1CYcZzX.99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents