Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


À La Poste, la CGT dénonce un "règne de la terreur"

Publié par loulou sur 19 Septembre 2015, 13:45pm

Catégories : #Manifestations

À La Poste, la CGT dénonce un "règne de la terreur"

C'est une énième réorganisation qui ne porte pas son nom." Hier matin, devant le centre de tri de La Poste, ils étaient une vingtaine de salariés et militants CGT à s'être rassemblés, certains dès 5 h du matin, pour manifester leur ras-le-bol et distribuer des tracts au personnel afin de les sensibiliser à la situation. "Il faut changer la donne", lançait alors un militant CGT.

Au coeur du problème, une évolution de l'organisation du travail "imposée" par la direction et une dégradation des conditions de travail que les salariés vivent très mal. "Il n'y a eu aucune discussion, regrette un autre militant. Au contraire, il y a même des pressions, des intimidations, des menaces de procédures disciplinaires, voire même des agressions verbales envers les salariés de la part de notre directeur, Robert Sielvy."

"C'est une dictature"

Parmi les mesures annoncées par la direction, on parle de la suppression de 7 régimes de travail sur 12, de la suppression de la brigade mixte sociale, qui permet, notamment aux mères ou pères de famille monoparentales, de conjuguer plus facilement vie privée et vie professionnelle, de journées de travail rallongées pour certains ou le nombre de journées de travail augmentées pour d'autres, de la suppression de postes de travail et du temps de pause additionnel... Selon les calculs d'un salarié, le centre de tri, où travaillent aujourd'hui 500 salariés, ne devrait plus en compter que 350 à terme. "On se retrouve avec des charges de travail plus importantes, constate un militant. Nos conditions de travail sont de plus en plus dégradées.""C'est une dictature, clame un de ses collègues. La direction n'a aucun respect pour le personnel."

Les délégués syndicaux ont alerté la direction départementale et l'inspection du travail. Leur objectif ? "Éviter un drame" : "Il y a une pression exercée au quotidien, dénonce un salarié. Les gens craquent." "Le taux d'arrêt maladie longue durée explose, ajoute un autre.Les gens font des burn-outs, des dépressions. Il faut faire quelque chose avant qu'il y ait un accident."

Pour Patrick Sabatier, responsable du pôle distribution à la CGT-Poste départementale, La Poste est loin d'être en difficulté, "elle est bénéficiaire". "En revanche, au niveau de ce que La Poste doit rendre en tant que service public, on est en dessous de tout."

Silence à La Poste

La plateforme industrielle de courrier de Vitrolles n'est pas la seule à être bousculée. Récemment, une pétition des usagers et du personnel de La Poste a permis de "sauver" le bureau de Poste du Roucas. "Mais beaucoup d'autres sont menacés, surtout dans les petits villages où La Poste veut les remplacer par des facteurs-guichetiers", explique une militante."Le centre de tri des Pennes-Mirabeau commence à peine à se remettre de la réorganisation qu'il a subie l'an dernier et, dans un futur proche, c'est celui de Châteauneuf-les-Martigues qui subira certainement le même sort, ajoute un salarié. Il faut faire quelque chose, mobiliser les usagers et les élus, on ne se laissera pas faire."

De son côté, la direction de La Poste ne souhaite pas commenter cette action de distribution de tracts. "Aucun préavis de grève n'est déposé sur la plateforme" a également déclaré l'entreprise.

Caroline Muller

http://www.laprovence.com/article/edition-vitrolles-marignane/3576012/a-la-poste-la-cgt-denonce-un-regne-de-la-terreur.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents