Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


La Poste refuse toute responsabilité dans le suicide d’un de ses cadres

Publié par loulou sur 19 Septembre 2015, 13:55pm

Catégories : #souffrance au travail

Poursuivie devant le tribunal des affaires de sécurité sociale, La Poste nie l’existence d’une « faute inexcusable » ayant entraîné le suicide d’un de ses cadres supérieurs en 2013. THOMAS BREGARDIS / AFP En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/14/la-poste-refuse-toute-responsabilite-dans-le-suicide-d-un-de-ses-cadres_4756326_3234.html#dIX8itYs0ZQg7ShQ.99
Poursuivie devant le tribunal des affaires de sécurité sociale, La Poste nie l’existence d’une « faute inexcusable » ayant entraîné le suicide d’un de ses cadres supérieurs en 2013. THOMAS BREGARDIS / AFP En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/14/la-poste-refuse-toute-responsabilite-dans-le-suicide-d-un-de-ses-cadres_4756326_3234.html#dIX8itYs0ZQg7ShQ.99

Dans quel monde vivait Nicolas Choffel, cadre supérieur à La Poste, qui s’est suicidé à son domicile le 25 février 2013, durant son arrêt de travail pour « burn-out » ? Lors de l’audience au tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de Créteil, mercredi 9 septembre 2015, Marc Bellanger, l’avocat de La Poste, a souligné que tout allait bien à son travail. Promu en 2012 directeur des médias internes au sein de la direction de la communication, puis numéro 2 de cette direction, Nicolas Choffel n’était pas en surcharge de travail, soutient-il. Il prenait tous ses congés payés, ne s’est jamais plaint de quoi que ce soit, n’avait jamais eu d’arrêt maladie jusque-là. Et « aucun de ses collègues ne s’est aperçu de rien », pas même de sa perte de 18 kg.

Face à M. Bellanger, Jean-Paul Teissonnière, l’avocat d’Ilma Choffel de Witte, la veuve de Nicolas Choffel, et de sa fille Saskia Choffel, décrit au contraire un univers dégradé. Début 2012, il est devenu le manager d’une équipe de six personnes, sans formation adéquate, il a cumulé trois postes les derniers mois de sa vie, dont le remplacement de sa supérieure hiérarchique partie dans un autre service, sa charge de travail s’est considérablement alourdie, l’ambiance était « délétère », assure M. Teissonnière, citant le mot de l’inspecteur du travail.

Après la série de suicides très médiatisés en 2011, le PDG de l’époque, Jean-Paul Bailly, avait lancé « Le Grand Dialogue » et, fin 2012, Nicolas Choffel devait piloter un numéro spécial du magazine interne, Forum Mag, de 60 pages sur...

Lire la suite de l'article : http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/14/la-poste-refuse-toute-responsabilite-dans-le-suicide-d-un-de-ses-cadres_4756326_3234.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents