Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Riposte des postiers de Paris 8 face à une nouvelle attaque de la direction

Publié par loulou sur 11 Novembre 2015, 18:00pm

Catégories : #Grève à La Poste

Riposte des postiers de Paris 8 face à une nouvelle attaque de la direction

Le centre de distribution de courrier de Paris 8 va subir une nouvelle réorganisation : 33 suppressions de postes, des conditions de travail encore plus pénibles. Voilà ce qui est réservé par la direction, qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour augmenter ses marges.

Martin Noda

On le sait. La direction de La Poste veut « moderniser » l’entreprise. Mais « moderniser » est synonyme d’augmentation de l’exploitation, avec dégradation des conditions de travail à la clef. On est loin d’une vision que développe le service postal comme un service public de qualité. La seule chose que vise la direction est d’arriver à des bénéfices similaires à ceux de n’importe quelle entreprise privée, et elle n’est pas loin du compte. Avec l’excuse que le volume du courrier est à la baisse – très à la baisse selon le discours –, tous les centres font face à des réorganisations tous les deux ans. Pour être clair, une réorganisation signifie essentiellement des suppressions de postes et la répartition du travail entre ceux qui gardent leur emploi, ainsi que la polyvalence des postiers (distribuer le courrier, vendre des téléphones portables, s’occuper aux personnes âgés, voire sortir leur chien...). En résumé : rien de très souhaitable pour les postier-e-s.

Au centre de Paris 8, une nouvelle réorganisation est en cours. Comme si la réorganisation de 2013, avec ses 30 suppressions de postes, n’avait pas été suffisante, la direction veut en supprimer 33 cette année – 14 lignes, 7 quartiers, 10 positions facteur, 1 position cabine, 1 ligne cedex. Si on considère que dans l’équipe du matin il y a 200 postiers (un peu moins de 300 en tout pour ce site), le pourcentage est assez impressionnant. Pour faire passer la pilule, la direction propose alors deux scénarios pour que les travailleurs puissent décider lequel ils préfèrent : travailler plus, dans des conditions dégradées avec un salaire inchangé, ou travailler encore plus, dans des conditions encore plus dégradées avec un salaire inchangé... Choisir entre la peste et le choléra, tel est donc le choix laissé aux employés. La démagogie de la direction allant jusqu’à annoncer qu’avec la réorganisation la sécabilité –c’est-à-dire le travail que fait en plus chaque postier pour couvrir les tâches des postiers en vacances, en jours de repos ou simplement malades, c’est-à-dire un travail qui devrait être fait par des remplaçants– allait diminuer de 15 à 20%.

Face à cette nouvelle attaque, les postier-e-s commencent à s’organiser. Jeudi matin une prise de parole a eu lieu juste avant l’embauche, à l’extérieur du centre, pour expliquer la situation aux travailleurs. Une prise de parole qui n’est pas autre chose qu’une AG quand on ne peut pas en tenir une, la faute imputant à la direction qui interdit aux travailleurs de s’organiser et de parler entre eux, sous peine d’être licencié, mis à pied ou muté. La répression de la direction n’a pas de limite, car elle veut faire passer ses attaques sans encombre. Mais les postier-e-s de Paris 8 sont là, prêts à s’organiser et à commencer une lutte. Il leur faudra de la solidarité pour tenir face à la direction. À nous de la leur donner.

http://www.revolutionpermanente.fr/Riposte-des-postiers-de-Paris-8-face-a-une-nouvelle-attaque-de-la-direction

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents