Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Transports. Comment la Poste déploie Chronofresh dans l’Ouest

Publié par loulou sur 11 Novembre 2015, 18:03pm

Catégories : #Poste

Transports. Comment la Poste déploie Chronofresh dans l’Ouest
Repères
C’est quoi Chronofresh ?

Un nouveau service, lancé au sein du groupe La Poste. Plus précisément chez Chronopost (3 500 salariés), filiale de DPDgroup, la holding colis de La Poste. Cette société est spécialisée dans la livraison express de colis de moins de 30 kilos, à bon port dès le lendemain avant 13 h. La nouveauté avec Chronofresh, c’est la livraison de colis alimentaires, que ce soit dans le frais (0 à 4 degrés), le surgelé (moins 18 degrés) ou en température ambiante.

Pourquoi ce nouveau service ?

Il est destiné aux professionnels. Il peut s’agit de producteurs ou de commerçants en ligne, qui veulent livrer leurs produits chez leurs clients. Ou encore de fournisseurs qui souhaitent approvisionner des restaurants ou des commerces etc. « Nous avons été sollicités par certains de nos clients e-commerçants, à la recherche de possibilités de livraison partout en France, explique Christophe Desgens, président de Chronopost Food. Le potentiel de développement est important. Et la gamme de nos services est étendue. Nous pouvons par exemple livrer à nouveau le produit en cas d’absence, dans la mesure évidemment où la date n’excède la DLC (date limite de consommation). »

Comment est-il mis en œuvre ?

Chronopost compte 80 agences en France. Une sur deux a déjà été équipée de chambres froides, de véhicules aménagés et de caisses isothermes. L’ensemble est muni de puces RFID, permettant de contrôler la température tout au long du transport. Chronopost compte parachever l’équipement de l’ensemble de ses agences françaises d’ici l’été 2016. L’entreprise prévoit d’investir vingt millions d’euros d’ici 2020 pour ce nouveau service. Le seuil de rentabilité est attendu en 2018.

Qu’en est-il de la région Ouest ?

Elle a fait partie, comme l’Ile-de-France, des régions prioritaires, en raison du poids de l’agroalimentaire. Si bien que les sept agences de l’Ouest sont déjà opérationnelles : Rennes, Brest, Le Mans, Vannes, La Roche-sur-Yon, Angers, Caen. En février, Rennes et Nantes bénéficieront, comme six autres villes de France, d’un service supplémentaire : la livraison le soir-même de l’envoi.

Et du côté syndical ?

La CGT n’est pas opposée à une diversification des services. « Le problème, c’est que Chronopost sous-traite la livraison à des indépendants, voire des auto-entrepreneurs, qui ne bénéficient pas des droits et des garanties des salariés, s’inquiète Patrick Lasserre, secrétaire CGT de la Fédération Postes et télécoms. C’est une remise en cause du droit social, tel qu’il s’est forgé depuis 150 ans. » 94% des transports sont sous-traités, indique de son côté la direction. « Mais c’est un chiffre lissé sur l’année, en tenant compte de la forte saisonnalité de l’activité. Pour la livraison, nous nous appuyons sur des partenaires, des sociétés locales de transports, comme l’ensemble des opérateurs. »

Quel objectif l’entreprise s’est-elle fixé ?

Le service, lancé en mai, donne déjà lieu au transport de plusieurs milliers de colis par mois. L’objectif est de parvenir en 2020 à 35 000 colis alimentaires par jour.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/transports-comment-poste-deploie-chronofresh-dans-ouest-09-11-2015-239813

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents