Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Saint-Étienne-du-Rouvray : trop de courrier en souffrance

Publié par loulou sur 6 Janvier 2016, 09:28am

Catégories : #souffrance au travail

Saint-Étienne-du-Rouvray : trop de courrier en souffrance

La distribution du courrier à Oissel et Saint-Etienne-du-Rouvray, c’est non seulement la bête noire des habitants qui ont pris l’habitude d’en recevoir un jour sur deux, mais c’est aussi l’angoisse des facteurs soumis à des cadences qu’ils jugent intenables.

Pour dénoncer un démantèlement doublé d’une dégradation du service public, les militants communistes repartent au front en ce début d’année et organisent une collecte de doléances devant les bureaux de poste Renan et Carnot, à partir de samedi 9 janvier.

Grèves, pétitions, réclamations...

Car depuis plusieurs mois, ni les grèves, pétitions, lettres de réclamations de particuliers, ni celles des maires de Saint-Etienne-du-Rouvray et de Oissel n’ont trouvé de réponse.

La grogne avait pointé en octobre 2014 et déjà à cette époque les élus s’inquiétaient des conséquences du déménagement des centres courriers des deux communes sur la plateforme industrielle courrier (Pic) du Madrillet. Le déménagement, effectif depuis juillet 2015, a confirmé leurs craintes. Le malaise a même empiré, de tous les côtés.

« De plus en plus de nos administrés nous font part de dysfonctionnements dans la distribution du courrier prioritaire, ainsi que de la presse quotidienne. Les réponses apportées aux usagers, sont toujours les mêmes : circonstances exceptionnelles ou absences d’agents de remplacement disponibles pour effectuer la distribution des plis et des quotidiens », écrivaient Hubert Wulfranc et Stéphane Barré, début décembre, au directeur des services courriers et colis de Haute-Normandie.

Parallèlement, le syndicat CGT-FAPT (fédération départementale des activités postales et de télécommunication) de Seine-Maritime alertait la direction régionale sur la dégradation des conditions de travail des trente agents regroupés au Madrillet. Dans une lettre ouverte, ces facteurs dénonçaient une « réorganisation bâclée » et toujours des cadences infernales.

Contactée hier, la direction régionale, qui vient elle aussi d’être réorganisée en ce début d’année, a fait savoir qu’elle était « attachée à maintenir le dialogue avec ses clients, les organisations syndicales et les élus. »

Pour apporter de l’eau au moulin de ce dialogue, les déçus du service public sont invités à venir signer un cahier de doléances qui seront portées à la direction de la poste fin janvier.

SOPHIE BOGATAY

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/4816664/saint-etienne-du-rouvray--trop-de-courrier-en-souffrance#.VozQMPnhCUk

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents