Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


L'immobilier de La Poste pointé du doigt

Publié par loulou sur 23 Février 2016, 22:05pm

Catégories : #Poste

L'immobilier de La Poste pointé du doigt

La Cour des comptes vient de rendre un rapport, estimant que la Poste pourrait mieux gérer son énorme patrimoine immobilier.

Mention passable. La Cour des comptes vient de rendre public un rapport sur la gestion immobilière du groupe La Poste. Un gros morceau car le groupe public dispose de très beaux emplacements comme la Poste du Louvre au cœur de Paris.

Or les magistrats de la Cour des comptes ont pointé un certain nombre de dysfonctionnements. D'abord, si les effectifs du personnel affecté à la gestion de l'immobilier à La Poste (bureaux de Poste, plate-forme de tri...) n'ont pas connu d'inflation (près de 1000 salariés), la dérive salariale est préoccupante. Entre 2009 et 2014, la rémunération moyenne des personnels dans cette fonction est passée de 49.800 euros an à 56.400 euros par an. Quant aux rémunérations des dix cadres dirigeants, excepté le directeur général, elles ont connu une évolution moyenne de 6,6% par an, trois fois plus rapide que l'augmentation du smic.

Surfaces vacantes

Cela pose d'autant plus problème que les performances immobilières de La Poste ne sont pas extraordinaires. Alors que le courrier diminue, La Poste a besoin de moins de surfaces. Dans cet esprit, le groupe a certes réussi à diminuer les surfaces occupées, passées entre 2005 et 2014 de 7,5 millions de m² à 6,5 millions de m². Reste que le rythme des ventes du patrimoine n'ont pas été assez élevées pour résorber le taux de vacance.

Bien au contraire, il est passé de 10,9 % fin 2008 à 15 % fin 2013. La Poste s'était fixé pour objectif de ramener cette vacance à 6,5% en 2018. Aujourd'hui, elle estime qu'elle ne pourra pas y arriver avant 2020. Or, ces surfaces vacantes ont un coût. En 2012, La Poste l'estimait à 80 millions d'euros, en tenant compte du manque à gagner des loyers et des dépenses engagées pour éviter la dégradation de ces emplacements.

Selon la Cour des comptes, La Poste est en partie responsable de cette dérive car elle ne gère pas très efficacement les projets de reconversion des locaux qu'elle n'occupe pas entièrement. Par exemple, les premières réflexions sur la Poste du Louvre où pas mal de surfaces étaient libres ont débuté en 2006. Finalement le bâtiment entièrement reconfiguré, avec notamment un hôtel et une crèche en plus du bureau de Poste, ne sera livré qu'en 2018.

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/02/18/20005-20160218ARTFIG00261-l-immobilier-de-la-poste-pointe-du-doigt.php

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents