Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Vernon Retard de courriers, facteurs épuisés : mais que fait La Poste ?

Publié par loulou sur 14 Mars 2016, 08:56am

Catégories : #Articles de presse

Vernon Retard de courriers, facteurs épuisés : mais que fait La Poste ?

Distribution du courrier tardive voire nulle, tournées supprimées, facteurs trop souvent remplacés... Les usagers râlent contre un service public qui n'a plus les moyens de remplir correctement sa mission. Enquête.

« Un coup on l’a, un coup on ne l’a pas. Parfois, on le reçoit deux ou trois jours après, parfois même pas du tout ! » À l’instar d’un bon nombre de nos abonnés, Nicole Flahaut, une lectrice de Giverny, grogne de ne plus recevoir chaque jeudi, jour de sa publication, son exemplaire du Démocrate. Cela fait déjà plusieurs mois que les plaintes affluent par téléphone à notre rédaction. Et après avoir questionné certains de nos lecteurs, nous nous sommes adressés à la direction régionale de La Poste et aux syndicats pour savoir ce qui retient nos courriers hors de nos boîtes aux lettres.

« Ce n’est jamais les mêmes facteurs »

Depuis décembre, les riverains desservis par le centre postal de Vernon sont touchés par cette mauvaise distribution du courrier. Nicole Flahaut, notre lectrice, précise :« Je suis aussi abonnée au Figaro et ça n’arrive que la semaine suivante. Un jour, j’avais envoyé un chèque de règlement à la Lyonnaise des Eaux, qui n’est jamais parti. Du coup, j’ai dû payer des frais supplémentaires ! »

Elle évoque ces fois où elle a reçu du courrier destiné à ses voisins qu’elle a été obligée de porter elle-même, ou encore cette amie de la commune qui se trouve dans le même cas. « Depuis deux ans, ce ne sont jamais les mêmes facteurs », note-t-elle.

« Des tournées ont été supprimées »

« Il y a un sous-effectif permanent depuis la dernière organisation Courrier », explique en réponse Arnaud Labbey, secrétaire général du syndicat CGT-FAPT sur le périmètre de Vernon et de ses alentours. « Des tournées ont été supprimées et partagées entre les collègues restants. »

De fait, les zones géographiques se sont allongées, ce qui a eu pour conséquence d’augmenter la charge de travail de nos facteurs bien-aimés. « Officiellement, cette décision est prise pour faire face à la baisse de trafic [mails et services en ligne réduisent aujourd'hui le nombre d'envois postaux, ndlr] mais les agents ne peuvent plus assurer les tournées dans le temps qui leur est imparti », estime le responsable syndical.

Trop d’heures sup’

À Vernon, les employés se sont engagés depuis le mois de décembre à faire des heures supplémentaires, le temps d’une « réadaptation ». « Ils ont travaillé six jours sur sept, mais maintenant, ils veulent rentrer à l’heure. » Résultat, des parties de tournées ne sont plus assurées au quotidien, voire une semaine sur deux. Les facteurs ont fini par demander l’arrêt du temps de travail supplémentaire, « au début verbalement, puis par demande écrite » glisse Arnaud Labbey.

Cette situation extrême serait, selon le responsable syndical, d’ordre conjoncturelle :« Nous avons des agents en arrêt maladie qui ne sont plus remplacés durant leur absence », annonce-t-il. « On ne peut plus recruter d’intérimaires au pied levé, oui, mais pas que ! » Les arrêts maladie seraient dus à des agents soumis à un état de stress psychologique permanent avec des répercussions sur le physique (sont cités des problèmes musculo-squelettiques, des dépressions, la perte d’estime de soi, etc.). Arnaud Labbey développe : « Certains agents font des semaines de 48h30, soit des journées de travail de 6h55 à 16 h sans même – pour la plupart – prendre leur temps de pause de 20 minutes. Ils sont au bout du rouleau. »

La direction oblige

Ces derniers jours, la CGT a fait circuler un tract qui conseille aux agents de Vernon de bien vouloir respecter leurs horaires « sans les dépasser de [leur] propre initiative ». Celui-ci fait aussi référence à un courrier de la direction de La Poste de Vernon qui imposait l’obligation à certains agents de « réaliser des heures supplémentaires à compter du 22 février 2016 ». Un courrier de la CGT a donc été adressé à la direction en retour. Ce dernier rappelle « le nombre maximum d’heures hebdomadaires que peut effectuer un salarié » (48 heures, heures supplémentaires comprises) et met en garde contre l’illégalité d’une telle décision. En attendant le fin mot de l’affaire, les usagers devront prendre leur mal en patience pour lire les dernières nouvelles de leurs journaux préférés…

« Bientôt un retour à la normale » selon la direction

De son côté, la direction régionale du groupe La Poste ne nie pas « la situation sanitaire exceptionnelle et complexe due à des arrêts maladie. » Le service communication précise que la direction locale a fait appel à des intérimaires qui « ne sont pas allés au bout de leur contrat. » « Les métiers de la distribution sont des métiers difficiles et techniques qui nécessitent trois jours de formation », se justifie la direction qui souligne la difficulté des nouvelles recrues à effectuer correctement leur travail à cause du manque d’adressage en zone rurale. « Il a donc fallu ré-embaucher », affirme le service communication. « Cinq CDD ont été recrutés il y a deux semaines, dont deux sur le secteur de Gasny. On espère un retour à la normale très bientôt. »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents