Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Le Havre : reprise du mouvement anti loi Travail et les facteurs toujours en grève

Publié par loulou sur 14 Septembre 2016, 10:59am

Catégories : #Grève à La Poste

Le Havre : reprise du mouvement anti loi Travail et les facteurs toujours en grève

Changement de vocable. Mais pas de détermination. Répondant à un treizième appel national à manifester, syndiqués ou non battront à nouveau le pavé demain matin (à partir de 10 h 30) pour dénoncer la loi El Khomri (dite « Loi Travail »). Publié le 9 août 2016 après son adoption par le parlement le 21 juillet via trois recours à l’article 49.3, le texte suscite toujours le courroux des organisations syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef). « D’autant qu’elle n’a pas même pas été votée mais passée en force », relève Jacques Richer, cosecrétaire de l’union locale CGT du Havre, redoutant de constater que dans le cœur des troupes, la bataille soit perdue alors que certaines mesures du texte viennent à peine d’entrer en application.

« Le gouvernement peut parfaitement revenir dessus. Donc non, rien n’est perdu. Pour autant, cet appel est un galop d’essai. On se comptera et on verra bien si nous sommes toujours dans le mouvement », reprend Sylvain Chapelle, membre du bureau de l’union locale CGT d’Harfleur.

Si effectivement, la loi suscite toujours le rejet au point de provoquer des rassemblements de masse de même rang que ceux du printemps dernier (jusqu’à 30 000 manifestants dans les rues du Havre le 9 juin, selon la CGT). Au plus fort de la contestation, en juin, 67 % des Français se disaient opposés à la loi Travail selon un sondage Harris Interactive. 71 % se disaient « mécontents » de ce même texte en juillet selon Odoxa. Combien sont-ils aujourd’hui alors que Philippe Martinez (secrétaire général de la CGT) de passage au Havre le 31 août rappelait à l’envi « qu’une mauvaise loi du printemps reste une mauvaise loi à l’automne » ?

Le souvenir du CPE

Ces derniers jours, les assemblées générales se sont donc multipliées dans les entreprises et services publics de l’agglomération pour battre le rappel. « La machine est à relancer mais nous avons les moyens de faire fléchir le gouvernement », indique à son tour, Alain Guillemet pour Force Ouvrière. Tous ont évidemment en tête l’épisode du CPE (contrat premier embauche) pourtant voté en 2006 mais jamais appliqué. Jacques Chirac sous la pression de la rue, imposant à son Premier ministre, Dominique de Villepin, de retirer la mesure. La jeunesse s’était mobilisée. Au Havre les étudiants n’ont quasiment jamais donné le ton. « Et cela s’annonce à nouveau difficile », confesse Anaïs Fleury, présidente locale de l’Unef. L’intersyndicale compte, en revanche, sur un sursaut de mobilisation chez les enseignants. Ils n’étaient, qu’une quarantaine, au pied de la maison des syndicats, le 8 septembre, pour dénoncer le réforme du collège.

Au départ de la Chambre de commerce et d’industrie, le cortège empruntera le quai Frissard, le quai George V, l’avenue du général Archinard avant de bifurquer, face au tribunal de grande instance, en direction de la sous-préfecture, empruntant le boulevard de Strasbourg.

Blocage ?

L’éprouvant printemps social aura particulièrement été marqué par la répétition des opérations de blocages des axes de la zone industrielle comme de la ville du Havre. Lundi, en conférence de presse, les unions locales CGT du Havre et d’Harfleur, laissaient planer le doute sur la mise en place d’un ou plusieurs barrages. Pour autant selon nos informations, la CGT appelle à un blocage à partir de 4 h 30 devant la verrerie rue de la Vallée.

CHRISTOPHE FREBOU

A noter que dockers et portuaires respecteront demain un arrêt de travail de plusieurs heures.

Les facteurs toujours en grève

De nouveau ce matin la distribution du courrier de la ville haute du Havre (Bléville, Sanvic, Mont-Gaillard) ainsi que des communes de Sainte-Adresse, Octeville et Cauville sera perturbée par un mouvement de grève des postiers de la plateforme « Le Havre Aéroport », rue du Capuchet à l’appel des syndicats
SUD-PTT, FAPT (CGT76) et
FO-
COM76.

Déjà hier, selon ces mêmes organisations, une cinquantaine de salariés sur les 70 que compte le centre ont débrayé afin de dénoncer une réorganisation en deux temps de cette plateforme de distribution. Dans leur ligne de mire, la délocalisation de machines de tri vers Rouen ainsi que l’instauration d’une pause méridienne.

« Si deux collègues ont, malgré tout, accepté d’aller travailler à Rouen, cette délocalisation entraîne la suppression des emplois des pilotes-machines. Quid de l’avenir des huit agents concernés ? », s’interroge Sylvain Sigurani, secrétaire du syndicat régional Sud-PTT. Cette première mesure devrait entrer en vigueur le 11 octobre.

Paradoxalement, la seconde, reposant sur la mise en place d’un temps de pause, suscite tout autant le courroux des facteurs. Si ce n’est plus. « Car on nous impose une organisation du travail avec coupure et retour au centre sur le temps de midi. Si ce type d’horaire est parfaitement adapté au travail de bureau, il ne correspond absolument pas au métier du facteur. Une fois trempés, de retour de leur première tournée si par malheur elle s’est déroulée sous la pluie, c’est donc dans leur tenue humide qu’ils devront patienter ? C’est une désorganisation totale à laquelle certains refuseront probablement de se soumettre. »

Les syndicats mettent, par ailleurs, les usagers en garde, anticipant des fins de service, donc de distribution plus tardives (15 h 30 - 16 h au lieu de 14 h).

C. F.http://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/le-havre--reprise-du-mouvement-anti-loi-travail-et-les-facteurs-toujours-en-greve-XI6813123#.V9kTnZiLTIU

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents