Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Relais Colis change de braquet

Publié par loulou sur 21 Septembre 2016, 14:15pm

Catégories : #Concurrents

Relais Colis change de braquet

L’acteur historique de la livraison en points relais veut grandir. Pour multiplier son chiffre d’affaires par trois d’ici à 2020, il s’ouvre aux petits et moyens e-commerçants ainsi qu’aux particuliers. Et met en place des solutions techniques pour réduire les délais de livraison.

Relais Colis, le premier réseau de livraison aux particuliers en relais et à domicile, veut multiplier le nombre de ses clients. L’inventeur de la livraison en points relais en 1983, alors qu’il était une division de La Redoute, compte parmi ses clients les grands du e-commerce, d’Amazon à la Fnac, en passant par Rue du Commerce ou Vente Privée. Il s’ouvre aujourd’hui aux petits et moyens e-commerçants et vise de passer de l’actuelle cinquantaine de clients professionnels à près de 2 000, avec un objectif de triplement du chiffre d’affaires par trois d’ici 2020. Il va également lancer une offre destinée aux particuliers, qui utiliseront alors les points de livraison non plus seulement pour aller chercher un colis mais pour en déposer. Le pari est osé, puisqu’il s’agit de concurrencer La Poste.

Pour tenter de réussir ce pari, Relais Colis va modifier sa logistique afin de gagner en rapidité, avec une offre J+1. "Nous allons moderniser nos trois centres nationaux et investir dans des machines très modernes", explique Jean-Sébastien Leridon, directeur général. L’entrepôt de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) sera le premier à être équipé, au premier semestre 2017. Ceux de Lyon (Rhône) et de Lille (Nord) suivront. Cette automatisation va surtout permettre d’effectuer sur ces centres un tri beaucoup plus fin.

Quatre heures de gagnées

Actuellement, le tri est classiquement réalisé par dépôt, puis chacun des 22 dépôts régionaux trie à nouveau par tournée. Demain, les centres nationaux prépareront également ces tournées, ce qui fera gagner environ quatre heures en région. Pour Jean-Sébastien Leridon, il s’agit "de proposer la vitesse la moins chère". L’investissement, de 40 millions d’euros, a pu être réalisé grâce à l’entrée au capital de DHL, à hauteur de 27,5 %, le reste demeurant dans les mains des dirigeants et des salariés de Relais Colis.

Pour convaincre les particuliers, qui se tournent spontanément vers La Poste, Relais Colis se fixe l’objectif d’être moins cher pour les envois à destination de la France et d’offrir la plus grande simplicité possible. Le client n’aura pas à imprimer d’étiquette, grâce à une application pour Smartphone. Il lui suffira de présenter le code-barres reçu après le paiement au moment de la présentation du colis au point relais. "C’est un changement de métier, reconnaît Jean-Sébastien Leridon. Nous avons dû changer nos outils informatiques comme les systèmes de gestion de la relation client et de planification. Dans cette transformation, DHL nous apporte sa compétence et son expérience dans des services à de très nombreux clients."

Patrice Desmedt

http://www.usinenouvelle.com/article/relais-colis-change-de-braquet.N433517

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents