Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Fermeture de bureaux de poste à Tours : « Bougez avec La Poste »

Publié par loulou sur 17 Novembre 2016, 14:27pm

Catégories : #Articles de presse

Ces cinq dernières années, on estime à plus de 900 bureaux de poste fermés sur l’ensemble du territoire français. Un phénomène touchant essentiellement les communes rurales mais qui s’étend désormais aux zones urbaines. Ainsi Le département du Val de Marne pourrait voir fermer le 1/3 de ses bureaux de poste, la métropole de Bordeaux est également touchée. Plus près de nous, Tours n’est pas épargnée puisque l’entreprise publique a annoncé ces derniers jours la fermeture de quatre bureaux de poste sur les quartiers de Montjoyeux, Rochepinard, Colbert et Sainte-Radegonde, tandis que d’autres pourraient également suivre comme le bureau de poste de la rue Nationale.

« Bougez avec La Poste » clamait le célèbre slogan historique de l’entreprise publique dans les années 80. Après ceux des zones rurales, les habitants de zones urbaines vont devoir eux aussi, apprendre à mettre ce slogan en pratique. En effet avec la fermeture de plusieurs bureaux de poste sur Montjoyeux, Rochepinard, Colbert et Sainte-Radegonde, les habitants des quartiers concernés, devront faire plus de chemin pour retrouver un niveau de service équivalent. Explications.

Des fermetures qui inquiètent les riverains et les élus

En annonçant par communiqué la fermeture des quatre bureaux de Tours cités plus haut, la direction de La Poste a levé des oppositions. Rapidement les comités de quartiers concernés ont réagi en condamnant cette décision, tandis que la grogne montait chez les riverains. Du côté des élus municipaux, ces derniers  ont abordé ce sujet lundi en Conseil Municipal, le groupe Tours 2020 rappelant son opposition à ces fermetures, tandis que la majorité de Serge Babary votait un vœu demandant à La Poste « un moratoire suspendant sa décision de fermetures des bureaux de Poste en attente d’une vraie concertation ». Un vœu faisant suite à une réunion houleuse dixit Serge Babary entre les élus et la direction de La Poste quelques jours auparavant. La Mairie a néanmoins obtenu quatre réunions publiques de la Direction de La Poste dans les quartiers concernaient. A Sainte-Radegonde hier soir, à Montjoyeux vendredi 18 novembre (à 19 h à l’école Guy-de-Maupassant), A Rochepinard le lundi 21 novembre (19 h à l’école Gustave-Flaubert, et enfin quartier Colbert le mardi 29 novembre (19 h à l’école Anatole-France). Des réunions publiques seulement informatives néanmoins, dans lesquelles La Poste expose son plan de restructuration tout en essayant de répondre aux inquiétudes des riverains. 

Un plan de restructuration national

La fermeture des bureaux de poste à Tours s’inscrit en réalité dans un plan national de restructuration des bureaux de poste urbains entamé en 2015. Ce plan dont l’un des objectifs est de réaliser 500 millions d’euros d’économies, entre dans le plan stratégique plus général nommé « La Poste 2015-2020″ à travers lequel Philippe Wahl, son PDG, déclarait : « Les missions de service public pèsent de façon croissante sur les résultats du groupe. Les filiales (colis, banque postale) se développent mais ne compensent pas actuellement la dégradation, en résultat d’exploitation et en cash, de la maison-mère ». Cette maison-mère, c’est l’activité courriers, déclinante depuis une dizaine d’années (En 2007 La Poste avait distribué 18 milliards d' »objets » (lettres et petits colis), en 2020 le volume estimé ne sera que de 9 milliards) et qui n’est aujourd’hui plus rentable selon la direction de l’entreprise.

Une mission de service public que La Poste doit néanmoins assurer dans le cadre du service universel postal (levée du courrier, distribution à domicile les jours ouvrables…), pour lequel elle a été reconduit sur une durée de 15 ans en 2011.  Véritable épine financière ou simple volonté d’accroitre son chiffre d’affaires, quoiqu’il en soit La Poste a décidé de réduire la voilure sur son implantation sur le territoire. Cependant toujours dans le cadre du service universel postal, La Poste est dans l’obligation de maintenir au moins 17 000 points de contacts en France (bureaux de postes ou relais) et de faire en sorte qu’au moins 90 % de la population se trouve à moins de 5 km d’un point de contact ou 20 minutes en voiture. Une obligation qui réduit de nouvelles  possibilités de fermeture dans les zones rurales alors qu’à l’inverse, La Poste a plus de liberté en zone urbaine puisqu’en 2014, 85 % de cette population se situait à moins de 500 mètres d’un bureau de poste.

Du bureau de poste au relais partenaire

Concrètement, la fermeture de ces bureaux de poste est contrebalancée selon la direction par la mise en place de points relais postaux chez des commerçants partenaires, ce qui assurera toujours selon elle, « une présence de proximité pour les opérations ordinaires ».  Une situation que dénoncent en revanche les syndicats : « les relais postaux sont un service au rabais, non gérés par du personnel de la Poste, avec uniquement des opérations simples. Cela obligera les habitants à aller voir plus loin dans un autre bureau de poste pour aller chercher ses recommandés par exemple. C’est une baisse du service public ». Un point de vue défendu également par Cécile Jonathan pour le groupe Tours 2020 lundi en Conseil Municipal, l’élue pointant également le fait que dans certains quartiers, le distributeur automatique du bureau de poste était le seul à disposition pour la population (ndlr : les points relais n’assurent pas les services liés à La Banque Postale).

http://www.37degres-mag.fr/actualites/fermeture-de-bureaux-de-poste-a-tours-bougez-avec-la-poste/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents