Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Les postiers de la Nièvre dénoncent des conditions de travail dégradées

Publié par loulou sur 8 Novembre 2016, 13:59pm

Catégories : #Articles de presse

En France comme dans la Nièvre, les conditions de travail de la branche courrier de la Poste se dégradent, selon la CGT-FAPT. Des négociations ont débuté.

Les revendications au niveau national se déclinent localement. Depuis quelques semaines, suite à plusieurs suicides ou tentatives de suicide de postiers en France, les syndicats de la branche courrier de La Poste dénoncent des dégradations des conditions de travail. La semaine dernière, La Poste a ouvert des négociations pour trouver des solutions. Dans la Nièvre, la CGT FAPT confirme que les dégradations des conditions de travail n’épargnent pas le département.


Un dépassement de 35 h à 7


Entre 2011 et 2014, le syndicat estime à 84 au moins le nombre d’emplois supprimés suite à des départs non remplacés. L’une des conséquences est « la différence entre le travail réel et le travail prescrit par la Poste », explique un représentant départemental du syndicat. Une expérimentation a été menée au bureau de poste de Guérigny : en une semaine, sept agents volontaires ont noté leurs horaires réels. Ils ont réalisé à eux sept un dépassement de 35 h sur la semaine. « L’équivalent d’un poste de travail », regrette le représentant syndical.

Conditions de travail dégradées, mais aussi « gestion par la peur » et « sanctions disciplinaires démesurées », pointe la section régionale du syndicat.

Par ailleurs, les départs en retraite n’étant pas compensés par des embauches, les facteurs de plusieurs secteurs doivent, trois fois par semaines, se partager la tournée d’un collègue. « C’est une charge de travail en plus et c’est de plus en plus régulier », constate la CGT-FAPT de la Nièvre.


Sanction pour non-port du casque

 


Dans la Nièvre, l’antenne départementale confirme qu’un agent ayant oublié de mettre sa ceinture en voiture a été convoqué en commission de discipline et qu’un autre, ayant omis de mettre son casque de vélo, a eu trois mois de mise à pied. Un mois, selon la Poste.

« Les facteurs doivent assumer de plus en plus de tâches »

« Les facteurs sont de plus en plus convoqués dans cette commission pour ce genre de cas. Comme ils doivent assumer de plus en plus de tâches, relever des compteurs, collecter des déchets papier, etc., ils vont essayer de gagner du temps en ne mettant pas leur ceinture, par exemple », précise Loïc Berthon, secrétaire à la vie syndicale de la CGT-FAPT de la Nièvre.


La direction régionale de la Poste, de son côté, rappelle que des négociations ont été entamées. Concernant les sanctions, elle précise que « la loi sur la sécurité routière s’applique à tout le monde » et que « l’entreprise a le devoir de s’assurer de la sécurité de tous ses salariés ». Elle ajoute que les deux sanctions évoquées précédemment ont été validées à l’unanimité, en commission de discipline, commission au sein de laquelle siègent deux représentants du personnel. 

 

Jenny Pierre
jenny.pierre@centrefrance.com

http://www.lejdc.fr/guerigny/economie/services/2016/11/03/les-postiers-de-la-nievre-denoncent-des-conditions-de-travail-degradees_12137801.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents