Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


La Poste. Ils donnent leurs colis de Noël en soutien à leurs ex-collègues

Publié par loulou sur 2 Janvier 2017, 19:22pm

Catégories : #souffrance au travail

Lundi 2 janvier, à l’appel de la CGT et du syndicat Sud PTT, le comité de soutien des salariés licenciés le 23 décembre 2015 pour harcèlement moral, a donné symboliquement ses colis de Noël aux Restaurants du Cœur afin de rappeler qu’ils "ont toujours du cœur".

« Les (pseudos) harceleurs ont toujours du cœur »,c’est le message que souhaitent faire passer la CGT et le syndicat Sud PTT dans l’affaire qui oppose trois salariés de la plateforme colis du Rheu, près de Rennes, accusés de harcèlement moral envers une salariée.

 

Lundi 2 janvier, en soutien à leurs collègues licenciés par La Poste, une vingtaine d'agents ont fait don aux Restos du coeur de leur colis de Noël offert par la direction. | Ouest-FranceDeux d’entre eux ont été licenciés en décembre 2015 suite à la décision de la commission de discipline interne de La Poste. Le troisième a quant à lui, reçu un blâme.

Geste symbolique de soutien

Lundi, à 14 h, une vingtaine de salariés qui travaillaient de nuit avec les collègues accusés de harcèlement moral ont donné symboliquement aux Restaurants du Cœur, rue de la Roberdière, à Rennes, les colis de Noël distribués par la direction de la poste.

Philippe Charles, délégué CGT et chef d’équipe à la plateforme du Rheu, dénonce « l’instrumentalisation de cette accusation dans une affaire syndicale et politique qui avait pour objectif de dégager un militant. »

Prochaine étape, les prud’hommes

Une procédure est engagée devant les prud’hommes pour déterminer si oui ou non, les licenciements étaient abusifs. Le jugement devrait avoir lieu en septembre 2017 voire un peu avant selon les responsables syndicaux. Les syndicats réclament « la réintégration des salariés licenciés ainsi que des dommages et intérêts ».

 

La Poste n’a pas souhaité réagir sur ce dossier à ce stade.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents