Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Les riverains pleurent leur bureau de poste

Publié par loulou sur 27 Janvier 2017, 19:06pm

Catégories : #rassemblement

Angel Revilla, un habitant du quartier, très déçu par la fermeture de son bureau de poste. - (Photo NR, Jérôme Dutac)Rue du Général-Galembert, c'est une population hétéroclite qui s'est rassemblée hier matin pour protester contre la fermeture du bureau de poste des Cornillettes. On croise des riverains mécontents, des militants de la CGT-FAPT et un petit groupe de sympathisants du Front national qui entourent Michel Chassier. « Notre présence est symbolique, explique le conseiller municipal. On a répondu à l'appel de FO mais ils ne sont pas là. J'ai travaillé à La Poste et je sais bien comment les choses se passent. Le mouvement de fermeture des bureaux a commencé dans les campagnes, il gagne aujourd'hui les villes. »

Sur le trottoir opposé, le groupe de la CGT ignore ostensiblement l'élu FN. Par crainte de débordements, la police nationale a mobilisé plusieurs agents qui veillent au grain mais ils n'auront pas à intervenir.
Mireille Laseigne, secrétaire générale de la CGT-FAPT, estime que la décision de fermer le bureau des Cornillettes (NR du 20 janvier) aurait pu facilement être évitée. « La Poste a les moyens de financer des bureaux comme celui-ci sans le moindre problème. En 2015, elle a réalisé 635 M€ de bénéfices… Mais il y a la volonté de se débarrasser des surfaces financières jugées insuffisantes. Ici, les clients n'ont pas beaucoup d'argent sur leur compte, ils ne sont pas assez rentables. » 
Pour les habitants du quartier, le coup de la fermeture est rude à encaisser. « C'est la factrice qui m'a prévenu, confie Angel Revilla. Nous sommes très déçus. Un bureau avec un seul agent ne doit pourtant pas coûter bien cher. Il y a beaucoup de personnes âgées qui le fréquentent. Leur vie quotidienne n'en sera pas facilitée. J'habite ici depuis 24 ans. Il y avait déjà eu des rumeurs mais cette fois, la décision est hélas prise. Je suis là pour protester en sachant bien que l'on s'attaque à un roc. » 
Même si La Poste n'a pas invoqué la baisse de la fréquentation du bureau pour justifier sa décision, cette donnée a sans doute pesé dans la balance. « En le fermant le mercredi et le samedi et en réduisant les horaires, on ne l'a pas aidé » souligne Mireille Laseigne. A ses côtés, Sidi Boussetta s'étonne de l'absence d'élus de la majorité.
Ce soir, le rideau sera tiré définitivement et à partir du 6 février, les habitants auront la possibilité de se rendre au tabac-presse des Cornillettes ou au Spar pour récupérer leurs colis et autres lettres recommandées.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2017/01/27/Les-riverains-pleurent-leur-bureau-de-poste-2982026

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents