Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


LE THILLOT CONFLIT La gréviste de la faim poursuit son combat devant La Poste

Publié par loulou sur 20 Février 2017, 13:40pm

Catégories : #Articles de presse

Une Niçoise d’origine vosgienne a entamé ce vendredi soir une grève de la faim devant le bureau de poste du Thillot. La gréviste réclame un bordereau depuis le mois de mai 2015.

Le bureau de poste du Thillot est resté fermé au public ce samedi matin. « La direction m’a reproché d’être responsable de cette fermeture pour incivilités », souligne Marie-Antoinette Mourot. Cette femme de 54 ans est installée devant l’établissement depuis vendredi « entre 18 h 30 et 19 h ». Elle y restera « le temps qu’il faudra jusqu’à ce que l’on me remette ce petit papier de quelques centimètres ». La Niçoise parle d’un bordereau « qui pourrait démontrer que l’avocate de la Banque postale a tenu une fausse plaidoirie devant le tribunal de grande instance de Nice. Elle a dit que mes comptes n’avaient pas été bloqués. Ce qui est faux. Ils l’ont été de mai à octobre 2015 », ajoute celle qui est née à Cornimont.

« De victime, je suis passée à escroc »

Les ennuis de la quinquagénaire auraient débuté lorsqu’elle dit avoir versé une somme de 360 euros à une entreprise portugaise pour un financement participatif d’un projet de géolocalisateurs. « J’ai embarqué avec moi des amis, de la famille… Certains ont déboursé des sommes conséquentes. Nous nous sommes très vite rendu compte qu’il s’agissait d’une arnaque. Nous avons demandé le remboursement de ce que nous avions versé. On m’a remis un chèque. Charge à moi d’effectuer les virements aux personnes concernées. »

Marie-Antoinette Mourot explique qu’une fois les sommes remboursées, l’émetteur du chèque aurait porté plainte pour fraude. « J’ai été condamnée pour utilisation frauduleuse de chèque. De victime, je suis passée à escroc. J’ai vécu l’enfer. Je me bats pour prouver ma bonne foi. Je tiens à faire appel de la décision judiciaire. Mais pour cela, il faut que La Poste me soumette ce fameux bordereau prouvant que mes comptes ont bien été bloqués. Je me suis même adressée au centre financier de Marseille. En vain. Je me heurte à des murs. Je suis redevable de près de 69 000 euros », affirme l’ex-aide-soignante aujourd’hui diminuée par des problèmes de santé et ayant comme seules ressources le RSA (revenu de solidarité active).

« Nous avons pris contact avec la cliente pour la rencontrer dans les meilleurs délais, probablement en début de semaine prochaine. Nous verrons avec elle ce qu’il est possible de faire », assure-t-on à la direction de la Banque postale.

Laurence MUNIER

http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-remiremont/2017/02/19/la-greviste-de-la-faim-poursuit-son-combat-devant-la-poste

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents