Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Calvados : les facteurs sont-ils espionnés ?

Publié par loulou sur 6 Mars 2017, 13:43pm

Catégories : #Articles de presse

Calvados. Les facteurs sont-ils espionnés par La Poste ? Le syndicat CGT le pense et s’en explique. La direction rassure.

    Y a-t-il un mouchard dans le téléphone portable des facteurs du Calvados ? C’est la question que pose le syndicat CGT FAPT 14 (La Fédération des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications) après que la direction de La Poste ait demandé aux facteurs de télécharger et d’installer une application nommée Pradeo sur leur mobile.

    Pour rappel, La Poste a équipé ses facteurs d’un terminal type smartphone, appelé Facteo, destiné à faciliter les opérations courantes (signature des objets suivis, réexpéditions etc.). L’installation d’une nouvelle application, Pradeo, a interpellé le syndicat qui estime « qu’à aucun moment la direction n’a expliqué l’utilité de cette application dans les tâches quotidiennes du facteur ». Pour la CGT, cette application « est en réalité un mouchard et permet à la direction d’avoir un accès total au Facteo des agents (SMS, MMS, contacts, géolocalisation...). »

    L’utilisation professionnelle-privée dénoncée

    Représentant le syndicat Christophe Musslé rappelle qu’à la suite de l’expertise du Facteo, « il était prévu que la direction ne pourrait pas consulter les données personnelles et les échanges faits avec le smartphone (SMS, MMS, mail) », sachant qu’un usage personnel de deux heures de communication et de 3Go de data était accepté, ainsi que l’emport du Facteo à son domicile. Et de s’inquiéter : « Depuis le début, la CGT FAPT 14 avait dénoncé l’utilisation mixte de Facteo (professionnelle et tolérance privée), et le risque de flicage que pouvait mettre en place la direction de La Poste sur les agents, au travail, mais aussi dans leur vie privée. En tolérant l’usage à titre personnel, de cet outil professionnel, la direction de la Poste a maintenant la possibilité d’espionner ses agents 24 h/24, 7 J/7. »

    Outil de protection ?

    Du côté de La Poste, Florine Roméo, du service communication au sein de la direction générale, se veut rassurante et pragmatique : « il n’y a aucun flicage » explique-t-elle. « Le Facteo contient des données sur nos clients que nous nous devons de protéger. Pradeo n’est qu’un antivirus qui analyse les données mais ne les collecte pas. C’est un outil de protection des données. » Un exemple concret est avancé : « si un virus ou autre programme malveillant se retrouve dans le Facteo du facteur, lorsque ce dernier, en fin de tournée, télécharge ses données, il pourrait endommager tout notre système. »

    Pradeo : le pirate blanc

    Pradeo n’est pas une application native de La Poste, mais un antivirus développé par la société éponyme créée par Clément Saad. Application achetée par La Poste. Et si « Pradeo », en latin, signifie « pirate », c’est un choix délibéré de l’entreprise qui souligne que « pour pouvoir réaliser une solution de sécurité fiable, il faut en amont connaître parfaitement les techniques des pirates pour mieux déjouer leurs pièges. Pradeo est ce que l’on peut appeler un « pirate blanc ». »

    En attendant, la CGT FAPT 14 dit « avoir exigé immédiatement des explications sur cette application et son intrusion dans la vie privée des agents. »

    À suivre donc...

    http://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/calvados--les-facteurs-sont-ils-espionnes-MF8777349#

    Commenter cet article

    Archives

    Nous sommes sociaux !

    Articles récents