Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Maîche : un facteur bloque le camion du courrier depuis 6 h 30

Publié par loulou sur 28 Mars 2017, 13:00pm

Catégories : #souffrance au travail

Il l’avait annoncé. Il l’a fait. Mardi matin, à 6 h 30, le facteur Thierry Lorenzini, s’est allongé devant une des portes de la plate-forme de courrier de La Poste à Maîche, juste avant que n’arrive le gros camion du courrier.

Sur une couverture de survie, avec une bouteille d’eau et la pancarte « grève de la faim », le facteur barrait tout accès aux chariots. Le personnel et la direction avaient sûrement consulté notre journal de grand matin car peu étaient surpris de l’action. Le directeur de la plate-forme, impatienté, ne souhaitait « pas de photo ». Il a fallu tout de même alerter le chauffeur du poids-lourd qui se préparait à reculer car il est peu probable qu’il aurait vu la forme allongée. On a donc frisé le drame. M. Lorenzini a réexpliqué les raisons de son action. Il est à La Poste depuis 1993 et à Maîche depuis mai 2014. Une réorganisation intervient dans l’entreprise tous les trois ans. Une première information a été donnée en mai 2016. Le facteur a donc aussitôt adressé des demandes d’explications, « des questions très concrètes sur le processus ». Le directeur des ressources humaines aurait répondu : « arrêtez ces incessants courriers ». Un entretien a été proposé au facteur avec le directeur, Mme Pourchet, mais M. Lorenzini a refusé, souhaitant « une réponse écrite à une question écrite ». Il s’est adressé à M. Thierry, responsable de la réorganisation. La réponse aurait été « J’y pense ». « Ils se renvoient la balle », signale le facteur qui ajoute : « il y a un vrai problème à La Poste après les vagues de suicides. Les syndicats ont signé de nouveaux accords comme si tous ces suicides n’avaient servi à rien. »

À 10 heures, Thierry Lorenzini était encore couché devant le quai de chargement. Les gendarmes ont été missionnés.

« CE N’EST PLUS UN SERVICE PUBLIC ! »

« Quand ça ne va pas, on vous envoie vers un médecin où l’assistante sociale qui n’ont aucun pouvoir décisionnaire dans l’entreprise » s’exclame Thierry Lorenzini. En attendant, conclut-il, les clients sont désormais classés en catégories A, B et C. Les premiers seront servis chaque jour, les autres d’une manière dégressive. Ce n’est plus un service public ! »

De notre correspondant local de presse, José Sorribes

http://www.estrepublicain.fr/edition-haut-doubs/2017/03/28/maiche-un-facteur-bloque-le-camion-du-courrier-depuis-6-h-30

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents