Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


La Poste « construit de nouveaux métiers » (Sylvie François)

Publié par loulou sur 1 Septembre 2017, 09:02am

Catégories : #Poste

+VIDEO. La directrice générale adjointe de La Poste en charge des ressources humaines est « L’Invitée des Echos. »

La Poste reste confrontée au déclin de son activité historique. Sur le seul premier semestre de l'année, le volume de courrier adressé a chuté de 6,8 %. Et même si la baisse du chiffre d'affaires de ce segment est bien plus mesurée (-0,6 %), le groupe est contraint de poursuivre sa stratégie de diversification. Mais dans une entreprise à capitaux publics de plus de 251.000 collaborateurs, le chantier est titanesque.

« Nous construisons de nouveaux métiers », explique Sylvie François, la directrice générale adjointe en charge des ressources humaines, dans l'émission « L'Invitée des Echos. » « Nous décidons ensemble que ces nouveaux métiers, ces nouvelles activités, ce sont les postiers aujourd'hui qui les feront [...]. Et bien sûr, nous aidons les postiers à acquérir ces nouvelles compétences. »

400 millions d'euros de plus pour la formation

Ces nouvelles qualifications ? Il s'agit essentiellement de services à la personne. La Poste propose par exemple la livraison de médicaments, de courses, ou même, plus surprenant, l'examen du code de la route. D'où un investissement massif en formation.

« Traditionnellement, il y a quelques années, nous formions chaque année un peu moins de 50 % de postiers. Maintenant, au moins 80 % des postiers sont formés chaque année, et beaucoup de nos formations sont qualifiantes, longues, avec une certification à la clé », détaille Sylvie François, qui précise que, dans le cadre du plan « La Poste 2020 », les dépenses de formation doivent augmenter de 400 millions d'euros.

 
Nous n'avons pas beaucoup de temps pour transformer La Poste, pour lui donner un avenir à travers de nouveaux métiers. Avenir qui, si nous ne faisons rien, ne serait pas garanti

Mais dans le même temps, plusieurs syndicats  ont alerté la direction sur le stress ressenti par les équipes dans la division services courrier-colis. En cause notamment : ces nouveaux services. Face au malaise, un accord a été conclu.

« Nous avons négocié et nous sommes aboutis à un accord signé par près de 50 % des organisations syndicales sur les conditions de travail des facteurs et sur l'évolution du métier de facteur », explique Sylvie François, qui évoque aussi l'évolution et les conditions de travail des conseillers bancaires et des guichetiers.

Inquiétudes de la Cour des comptes

Le document prévoit également la création de 3.000 postes en CDI pour soulager les équipes. « Nous avons d'ores et déjà plus de 2.000 nouveaux facteurs qui viennent délivrer des services traditionnels et de nouveaux services », assure Sylvie François.

Par ailleurs, en dépit du plan de transformation présenté en 2014, la Cour des comptes reste inquiète pour le groupe. Dans  un rapport publié fin 2016 , les Sages de la rue Cambon pointaient « l'existence de risques exogènes et les incertitudes pesant sur ses relais de croissance soulèvent des doutes sur la capacité de La Poste à réaliser les objectifs qu'elle s'est fixés pour 2020. »

Sylvie François reconnaît la difficulté de l'équation à laquelle est confronté le groupe : « Il faut savoir, à la fois, aller vite parce que nous n'avons pas beaucoup de temps pour transformer La Poste, pour lui donner un avenir à travers de nouveaux métiers - avenir qui, si nous ne faisons rien, ne serait pas garanti puisque ces métiers traditionnels diminuent - et le faire à un rythme et avec l'accompagnement nécessaire pour que les postiers puissent avoir confiance en leur avenir. »

GROUPE LA POSTE

Chiffre d'affaires 23,29 milliards d'euros en 2016 (+1,1 %)

Résultat net part du groupe : 849 millions d'euros

Branche services courrier-colis : 47,4 % du chiffre d'affaires en 2016

Effectifs du groupe : plus de 251.000 collaborateurs

OLIVIER HARMANT


https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/010204218857-la-poste-contrainte-de-construire-de-nouveaux-metiers-sylvie-francois-2110758.php

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents