Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog de cgt-fapt-37.

Le blog d'infos de la CGT FAPT 37


Les routiers en grève lundi

Publié par loulou sur 19 Septembre 2017, 09:07am

Catégories : #Articles de presse

Une délégation syndicale a été reçue à la mi-journée au cabinet de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, pour discuter de la précarisation de la profession.

 

Rassemblement à Paris, actions en province pour « alerter » salariés et citoyens : la Confédération française démocratique du travail (CFDT) et la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) – deux syndicats parmi les plus modérés – ont appelé à la mobilisation lundi 18 septembre contre la réforme du travail, qualifiée de véritable « erreur » du gouvernement, qui va « percuter » la profession.

A Paris, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées en début de matinée près du ministère du travail, vêtus de gilets CFDT et CFTC. Une délégation a été reçue à la mi-journée au cabinet de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, pour formuler une proposition.

Une « commission de suivi »

Soit le gouvernement « sort le transport routier des ordonnances », qui sont en l’état « une catastrophe sociale pour la branche », soit il crée « une commission de suivi dans les TPE et PME » au niveau national, a expliqué Denis Schirm, de la CFDT-Route.

Cette instance aurait le pouvoir de « valider ou refuser » les accords conclus dans les petites entreprises, un « droit de veto » qui empêcherait toute « concurrence déloyale » dans le secteur, a ajouté Thierry Douine, président de la CFTC-Transport. Selon eux, l’exécutif a promis « une réponse avant la fin de la semaine ».

Dans la matinée, des distributions de tracts ont été organisées en Rhône-Alpes, dans le Nord et dans l’Est pour « sensibiliser » citoyens et salariés du transport.

Dans la matinée, au sud de Lyon, une cinquantaine de routiers ont manifesté au péage de Vienne-Reventin sur l’A7, où ils ont distribué des tracts aux automobilistes pendant deux heures environ, selon la police. Dans le Nord, une opération escargot a été menée sur l’A1, générant « de fortes répercussions » sur le trafic routier, d’après la préfecture. Dans la Moselle, la préfecture a signalé elle aussi une manifestation sur l’autoroute A4, au niveau du péage de Saint-Avold, avec l’installation de barrages filtrants.

Précarisation

La Confédération générale du travail (CGT) et Force ouvrière (FO) ont, de leur côté, appelé à une grève reconductible à partir de lundi 25 septembre. Même si les modalités de mobilisation diffèrent, « le constat est pour toutes les fédérations le même » : les ordonnances vont « beaucoup plus percuter » le secteur des transportsque les autres professions, avait déclaré M. Douine en conférence de presse.

Il y a « plus de 30 000 emplois [qui] ne sont pas occupés aujourd’hui et plus de 17 000 conducteurs qui manquent », et « ce n’est pas demain en précarisant encore plus qu’on fera venir des jeunes », a développé Patrick Blaise, secrétaire général de la CFDT-Transport.

CFDT et CFTC dénoncent la « précarisation du contrat de travail », la « concurrence déloyale » qui naîtra dans une profession composée à « 75 % de TPE-PME », les « licenciements économiques facilités » dans les grands groupes, la fusion des instances représentatives du personnel ou encore le plafonnement des indemnités prud’homales. La réforme est « un loupé de la part du gouvernement », il devra impérativement « bouger certains curseurs », faute de quoi « des suites seront données », a prévenu M. Blaise.

« C’est un coup de semonce pour dire au gouvernement de bien faire attention : il y a d’autres réformes qui se profilent, la réforme des retraites risque aussi de nous impacter de plein fouet », a prévenu M. Douine lundi matin, citant le congé de fin d’activité qui permet aux conducteurs routiers de cesser le travail cinq ans avant l’âge légal, du fait de la « pénibilité » du métier.

Après la journée d’« action et information » de lundi, « ça pourra se durcir en fonction des nouvelles réformes », a-t-il dit.

http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2017/09/18/les-routiers-appellent-a-la-greve-ce-lundi_5187023_1656968.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 25/09/2017 22:21

Salut à tous. Je ne suis plus routier depuis un bail, je n'ai même plus repassé la visite, mais ça ne fait rien, je suis de tout coeur avec vous.
Donc, je voulais vous laisser ce petit message pour expliquer comment bloquer un carrefour giratoire nickel-chrome, tout le monde bien en rond , et le truc quasi indemontable, si chacun n'y met pas du sien.
Il s'agit tout simplement de calculer le truc, et ce n'est finalement pas si compliqué.
Pour les bahuts, l'ideal ,c'est de ne prendre que ceux à la longueur standard, soit 15,50, eliminer les plus courts, et eventuellement les plus longs (chariots, hors-gabarit), sinon, ça devient trop compliqué à mener.
L'ideal, etant de trouver des carrefours avec des diametres interieurs proches de 40,00m, 45,00m, 50,00m
Ça permet d'y caser 8, 9, ou 10 semis
Voilà donc comment s'y prendre :
Aller sur Geoportail, pour mesurer le diametre INTERIEUR du carrefour , disons, par exemple 48,00m.
Determiner ensuite, la circonference interieure de ce carrefour. Ici, ça nous donne donc 48,00x 3,14, soit 150,72m
Diviser ce chiffre par la longueur des bahuts,(15,50m), + l'intervalle FINAL entre les semis. (À determiner entre conducteurs, 50 cm, ça me parait correct, histoire de pouvoir quand meme se faufiler entre les semis)
Ça nous fait donc un encombrement moyen de 16,00m par semi.150,72 m / 16,00m, ça nous fait 9,42 semis.
Prendre le nombre au dessus, soit 10 camions.
Longueur totale 160,00m
Diviser par 3,14, soit 50,95m: ceci est le diametre interieur de l'anneau fait par les 10 semis.
Le giratoire mesurant 48,00 de diametre interieur, les vehicules devront donc se positionner à 2,95m/2, soit environ 1,50m de la bordure de l'ilot central ( on suppose que les conducteurs on quand même la notion de ce que ça represente pour se placer.
Mise en place :
Les semis rentrent en file indienne et se placent à la bonne distance de l'ilot.
Le premier semi s'arrete juste avant l'entree utilisee, pour laisser passer les derniers entrant.
Ensuite, chaque semi vient au plus pres de celui qui le precede (10cm par exemple)
Une fois le dernier semi rentré, il devrait rester environ 4,00m derriere lui . Le premier semi le rattrape alors, et s'arrete à 50 cm du premier. Idem pour les suivants.
Au final, si c,est bien calculé, et mis en place, l'anneau est parfait, sans premier ni dernier, y'a personne en travers, et ça permet de dire aux forces de l'ordre que c'est le bahut de devant qui vous bloque, et ainsi de suite.
Ce qui est quand meme un argument de poids pour conserver son permis et ne pas se retrouver devant le tribunal.
Et comme 50cm, ce n'est pas assez pour degager un semi, sauf à employer les gros moyens, tout est bloqué.
Bien cogité, avec la meme methode de calcul, ca devrait pouvoir se faire sur 2 files.
Je vous laisse à vos calculettes, bon courage à tous, on est avec vous :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents